Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 12:03

dernières projections


 

 

La banquise arctique, considérée comme un indicateur climatique de première importance, fait l'objet, lors de sa période de fonte, d'un suivi et de prédictions concernant le minimum atteint.

 

Ce dernier dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels :

 

-         l'évolution long terme

-         l'épaisseur et l'âge de la glace avant la période de fonte

-         les conditions climatiques du moment, autrement dit, la variabilité tant océanique qu'atmosphérique.

 

L'année de la fonte record de 2007 a vu se multiplier les différentes projections ou prédictions à court terme, de l'extension minimale.

 

On lira cet article de Realclimate, à ce sujet.

 

parmi les liens cités, celui-ci, concerne les prédictions du SEARCH group, pour 2009.

 

on peut les résumer ainsi :

 

extension minimale pour 2009 : de 3.2 à 4.9 Mkm2 avec un point médian à 4.7Mkm2.

 

notons que la projection la plus basse, correspondant à une très faible survivance de la glace jeune, est très isolée dans l'ensemble de projections.

 

le point médian, 4.7Mkm2, correspond à l'extension de 2008, supérieure au record de 2007, 4.3 Mkm2.

 

 

 

Pour le moment, 2009 est proche de 2008, mais cette dernière année avait vu une décroissance très rapide en août, ce qui n'est pas acquis pour 2009.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Il n'y a pas vraimment de grand suspens je trouve. La question est surtout de savoir si 2008 se fera griller. 2009 sera très probablement 2° ou 3° dans ce triste alignement de record.
Répondre
H
http://nsidc.org/arcticseaicenews/Derrière 2007 mais devant 2008.
Répondre
M

le comportement actuel de la banquise ménage, en effet, le suspense.


C
Prédire la surface minimum pour mi septembre 2009 c'est un peu comme faire une prévision météorologique pour les deux mois à venir.
Les différentes méthodes utilisées s'intéressent d'ailleurs plus à des tendances et des analyses statistiques, quelques unes semblent essayer d'inclure des paramètre physiques mais cela ne semble pas un gage de meilleure précision.
Nous voyons la science balbutier, c'est un bon début.
Je n'ai pas vu de commentaire sur des cycles éventuels de croissance et de décroissance des surfaces,mais nous semblons manquer de recul.
Juste pour jouer, à partir des courbes de la JAXA (http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm); aujourd'hui, 2009 est au dessus de 2006 qui a fini autour de 6M de KM² et en dessous de 2008 qui a fini autour de 4,7M de KM² marrant!
Répondre