Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 10:58

 

Mois moyennement chaud par rapport à la moyenne 1981-2010.

C'est surtout l'hémisphère sud qui tire avril 2013 vers le haut, alors que l'hémisphère nord a fléchi.

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

0413 ncep

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.28°C (5ème plus chaud)

HN:      0.17°C (12ème plus chaud)

HS:      0.39°C (2ème plus chaud)


 

la période janvier-avril 2013 est la 5ème plus chaude.

 

0413 ncep comp

Partager cet article

Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 10:51

Par manque de temps je ne pourrai plus, mensuellement, retransmettre les données de la NASA, de la NOAA, satellitaire, ainsi que les évolutions des banquises, de l'ENSO, et solaire.

Sauf évènement exceptionnel, évidemment.

Il est à noter que le changement prochain de version d'overblog, plate-forme qui héberge ce blog, risque fort d'entraîner de graves perturbations rendant impossible la continuation de climat-évolution.

 

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

 

0313 ncep

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.26°C (5ème plus chaud)

HN:     0.30°C    

HS:      0.23°C

 

 

0313 ncep comp2

Partager cet article

Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:28

Mois de février sans relief particulier. La baisse de l'anomalie de température de surface est confirmée par celle de la basse troposphère qui baisse à toutes les latitudes.

Avec une anomalie de 0.15°C alors que les conditions ENSO et solaire sont neutres, le mois de février est le 10ème plus chaud selon NCEP.

 

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP (par rapport à 1981-2010)

 

0213 ncep 

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.152°C (10ème plus chaud)

HN:       0.14°C 

HS:       0.16°C

 

0213 ncep évol

 

 

 

En Europe

 

 

0213 europe temp

0213 europe précip

Température plutôt fraîche en Europe occidentale, sans excès cependant.

Les précipitations sont globalement normales.

 

 

anomalie NASA

 

(à venir)

 

global:

HN:     

HS:   

 

anomalie NOAA

 

 

global:0.57°C (9ème plus chaud)

HN:     0.63°C 

HS:     0.52°C

 

Les mesures NOAA ne confirment pas la baisse calculée par NCEP par rapport au mois précédent.

 

 

A noter comme évènements marquants des extensions de couvertures neigeuses supérieures à la normale au Canada et en Sibérie, ainsi que, comme nous l'avons vu, une extension remarquable de la banquise antarctique.

 

0213 noaa event

 

 

mesures satellitaires

 

0213 rss

 

baisse significative de la température de la basse troposphère à toutes les latitudes.

La baisse en région tropicale témoigne du fait que nous sommes décidément bien en conditions neutres pour l'ENSO.

Il est à noter une très forte baisse (-0.42°C) dans l'hémisphère sud.



évolution des banquises

 

pas de changement significatif côté arctique alors que la banquise antarctique a atteint son deuxième record d'extension maximale au cours de l'été austral du en particulier à une forte extension en mer de Wedell (Est de la péninsule)

 

0213 arctic

 

0213 antarctic

 

0213 antarctic2

 

 

 

 

ENSO

 

0213 nino34

 

selon  le site australien de météorologie les conditions restent neutres et les modèles australiens (POAMA) prédisent, avec la fiabilité que l'on sait, une neutralité parfaite au moins jusqu'en novembre.

 

0213 poama

 

 

 

 

 

activité solaire

 

 

0213 ssn

 

plutôt sur la baisse.

Partager cet article

Repost0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 11:31

 

 

La température globale a retrouvé, après le coup de froid de décembre dernier, des valeurs plus conformes à la tendance observée ces dernières décennies.

Sur le plan régional, c'est la canicule australienne qui a défrayé la chronique en début de mois.

Le record de température maximale pour l'Australie (50.7°C du 2 janvier 1960 à Oodnadatta Airport) ne semble pas, toutefois, avoir été battu, mais c'est plutôt sur la durée que cette canicule a été exceptionnelle.

 

0113 australie

 

Le débat éternel consistant à savoir si de tels évènements sont liés, au moins partiellement, au réchauffement climatique a repris de l'activité.

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

 

0113 ncep

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.26°C (5ème plus chaud)

HN:       0.27°C

HS:       0.26°C

 

 

En Europe

 

 

La température moyenne de l'Europe a été, globalement, sans excès.

 

0113 europe temp

 

 

côté précipitations beaucoup de pluies en Europe centrale et une fois n'est pas coutume dans le sud-ouest de la France et le nord-ouest de l'Espagne.

 

Sans titre-2 copie

Très très localement, près de Muret (à 20 km de Toulouse), j'ai relevé 172mm pour une normale, à Toulouse, de 47mm.

Cette pluviométrie de janvier correspond à 1/3 du cumul de 2012 (511mm).

 

 

anomalie NASA (par rapport à 1951-1980)

 

 

0113 nasa 

 

 

global:0.61°C (6ème plus chaud)

HN:     0.74°C

HS:     0.48°C

 

anomalie NOAA (par rapport à 1901-2000)

 

 

 

global:0.54°C (9ème plus chaud)

HN:    0.58°C 

HS:   0.51°C

 

évènements marquants:

 

0113 noaa events

 

 

 

mesures satellitaires

 

 

0113 rss

 

nette augmentation (+0.34°C) de la température globale de la basse troposphère.

 

évolution des banquises

 

0113 arctic

 

0113 antarctic

 

conforme à l'évolution décennale.

 

 

 

 

 

 

ENSO

 

Selon  le site australien de météorologie, le refroidissement des eaux du Pacifique équatorial ne devrait pas, d'après les modèles, perdurer.

Ceci constituera une nouvelle mise à l'épreuve de ces mêmes modèles.

 

0113 nino34

 

 

 

 

activité solaire

 

0113 ssn

 

léger soubresaut de l'activité au cours de ce mois.

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 17:36

 

Mois de décembre plutôt frais sur un plan global, se plaçant en 12ème position des plus chauds mois de décembre depuis 1948, selon NCEP.

C'est surtout l'hémisphère nord qui se distingue avec une anomalie de -0.056°C par rapport à la moyenne 1981-2010.

Les températures très basses qui ont régné sur une grande partie du continent eurasiatique expliquent cette performance de l'hémisphère nord.

Selon l'institut japonais de météorologie, le placement et l'intensité des hautes pressions (anticyclone sibérien) expliquent une advection anormale d'air froid sur la Sibérie centrale et méridionale, la Chine et la Russie occidentale.

 

1212 JMA

 

Les aléas de la circulation du jet-stream seraient à l'origine de cette situation atmosphérique particulière.

Il n'y a pas de cause plus globale à cette anomalie nettement en retrait dans le cadre du réchauffement climatique.

En tout cas, l'oscillation pacifique équatoriale et l'activité solaire sont restées neutres, en tendance négative toutefois.

 

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

1212 ncep

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.077°C (12ème plus chaud)

HN:     -0.056°C (19ème plus chaud)

HS:      0.219°C  (7ème plus chaud)

 

 

 

Ce mois de décembre frais à fait chuter la moyenne de l'année 2012.

 

1212 ncep comp

 

2012 se classe ainsi selon NCEP à la 6ème position des années les plus chaudes depuis 1948.

 

1212 ncep classement

 

Ce rang renforce, une année de plus, l'impression que le réchauffement climatique, contré par la variabilité naturelle du climat, marque une pause. 

 

1212 ncep évolution annuelle

 

En Europe

 

L'Europe occidentale et la France en particulier n'ont pas vu la moindre incursion d'air sibérien, contrairement à l'Europe centrale.

Les températures ont été plutôt douces tandis que les précipitations ont été intenses dans certaines régions où des cumuls impressionnants ont été relevés.

 

1212 noaa europe

1212 noaa europe précip

 

 

 

anomalie NASA

 

 

 

global: 0.44°C

HN:      0.36°C   

HS:      0.51°C

mois de décembre globalement frais également selon NASA.

avec 0.535°C l'anomalie globale de l'année 2012 situe cette dernière en 9ème position des plus chaudes jamais relevées par la NASA.

 

côté tendances linéaires les perspectives changent suivant qu'on se place dans le court terme:

 

1212 décennie nasa

 

 

 

ou dans les 30 dernières années:

 

1212 30 ans nasa

 

 

 

anomalie NOAA

 

 

global:0.41°C (18ème plus chaud)

HN:    0.52°C 

HS:    0.30°C

 

l'anomalie des terres de l'hémisphère nord, avec -0.07°C, est au 70ème rang des plus chaudes.

 

Toutes les cartes diffusées par la NOAA, dont les deux ci-dessous illustrent parfaitement ce que nous disions en début d'article sur la formidable anomalie froide asiatique.

 

1212 noaa

 

 

1212 noaa events

 

 

 

L'année 2012 selon NOAA se classe, avec une anomalie de 0.57°C au-dessus de la moyenne du 20ème siècle, en 10ème position des plus chaudes.

 

 

mesures satellitaires

 

 

Sans surprise, l'anomalie de la basse troposphère à 0.1°C a continué de chuter avec surtout l'hémisphère nord, -0.15°C, qui s'est particulièrement distingué.

 

1212 RSS

 

 

 

 



évolution des banquises

 

rien de particulier à signaler tant en Arctique:

 

1212 arctic

 

 

qu'en Antarctique:

 

1212 antarctic

 

 

 

 

 

ENSO

 

selon  le site australien de météorologie, les conditions ont été neutres et sont prévues le rester au moins jusqu'au mois d'août 2013.

 

1212 nino34

 

 

 

 

 

activité solaire

 

1212 ssn

 

 

En nette baisse, elle laisse penser que le maximum est déjà  derrière nous.

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:43

Mois de novembre le plus chaud jamais estimé par NCEP.

La neutralité des éléments de variabilité interne (ENSO) et externe (Soleil) perdure.

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

 

1112 ncep global

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.43°C (plus chaud)

HN:       0.55°C 

HS:       0.32°C (plus chaud)

 

la trajectoire de la moyenne annuelle devrait placer 2012 en 4ème ou 5ème place des années les plus chaudes.

 

 

1112 ncep comp

 

 

En Europe

 

température anormalement élevée sur une grande partie de l'Europe alors que les précipitations étaient contrastées.

 

1112 noaa europe

 

1112 noaa europe précip

anomalie NASA

 

1112 nasa

 

 

 

global:0.68°C (2ème plus chaud)

HN:      0.83°C  

HS:      0.53°C

 

 

anomalie NOAA

 

 

global:0.68°C (3ème plus chaud)

HN:      0.77°C 

HS:      0.60°C

 

 

 

mesures satellitaires

 

1112 rss

 

baisse de l'anomalie globale alors que l'anomalie tropicale augmente.



évolution des banquises

 

rien d'extraordinaire à signaler pour les banquises qui poursuivent leurs évolutions inverses habituelles.

 

1112 arct

 

 

1112 antarct

 

 

ENSO

 

selon  le site australien de météorologie, les conditions ENSO toujours neutres devraient perdurer au cours du premier semestre 2013.

 

1112 soi

 

1112 nino34

 

 

 

activité solaire

 

toujours aussi moyenne.

 

 

1112 ssn

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 09:31

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

1012 ncep2

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

résultats définitifs: anomalies par rapport à 1981-2010

 

global: 0.53°C (1er plus chaud)

HN:       0.62°C (5ème plus chaud)

HS:       0.42°C (1er plus chaud)

 

Ce mois d'octobre 2012 est donc le plus chaud jamais estimé par NCEP, et c'est surtout l'hémisphère sud qui se distingue, puisqu'il dépasse octobre 2005, précédent détenteur du record, de 0.11°C.

 

 

la moyenne annuelle continue à grimper:

 

1012 ncep comp

 

Il faudrait que l'anomalie sur les deux derniers mois de l'année dépasse 0.82°C pour que 2012, très refroidie par la Niña de début d'année, batte le record de 2005.

C'est très peu probable.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 13:35

 

Comme pour le mois précédent, et probablement pour les mois à venir, l'oscillation du Pacifique équatorial (ENSO) a été en phase neutre et l'activité solaire toujours aussi moyenne (du moins au point de vue du nombre moyen de tâches solaires).

Ceci n'a pas empêché septembre 2012 d'être le plus chaud mois de septembre jamais estimé par NCEP et mesuré par la NOAA.

Si la neutralité des différents forçages naturels persiste encore quelques mois nous aurons une idée peut-être plus précise de l'indice actuel du réchauffement climatique mesuré par la température globale de surface.

Sans surprise, la banquise arctique bat son record mensuel de fonte estivale, mais il est à noter une progression significative de son pendant austral, ce qui permet à la banquise "globale" de ne pas toucher le fond.

Le chapitre "évolution des banquises" sera un peu plus détaillé que d'habitude.

 

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

0912 ncep

 

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.43°C (1er plus chaud)

HN:       0.58°C (2ème plus chaud)

HS:       0.27°C (4ème plus chaud)

 

 

la moyenne depuis le début de l'année poursuit son ascension:

 

0912 ncep comp

 

 

En Europe

 

température normale sur l'Europe alors que les précipitations ont été anormalement basses, en moyenne.

 

0912 noaa temp

 

0912 noaa précip

 

anomalie NASA

 

 

0912 nasa

 

 

global: 0.60°C (3ème plus chaud)

HN:       0.75°C

HS:       0.46°C

 

 

 

anomalie NOAA

 

 

 

global:  0.67°C (plus chaud)

HN:       0.77°C  

HS:       0.51°C 

 

0912 noaa ssca


 

mesures satellitaires

 

0912 rss

 

 

lègère augmentation de la basse troposphère globale.

 



évolution des banquises

 

voir ce résumé du NSIDC

 

côté arctique

0912 arctic sea ice extent

 

Le minimum d'extension a officiellement eu lieu le 16 septembre (3 jours plus tard que la moyenne)

Depuis la banquise a recommencé à croître.

L'extension moyenne de septembre a été de 3.61 Mkm2, soit 3.43Mkm2 de moins que la moyenne 1979-2000 et 690000km2 de moins que le précédent record de 2007.

 

0912 arctic index

 

Entre le maximum et le minimum d'extension (entre le 20 mars et le 16 septembre) la fonte a été de 11.83Mkm2, bien au-dessus des 10.65 Mkm2 de 2008 (précédent record)

En partie du à l'augmentation du transfert de chaleur entre océan et atmosphère du fait de l'absence de glace, la température à 925 hPa surpassait la normale de 2 à 5°C au dessus de l'océan arctique.

Les zones de hautes et de basses pression étaient fort différentes en 2012 qu'en 2007, mais ont abouti à des advections d'air du sud en des endroits différents de l'Arctique.

 

 

0912 arctic meteo

 

A part la tempête d'août, les conditions de pression ont été moins favorables en 2012 qu'en 2007 à la perte de glace.

La glace plus fine à l'entrée de la saison de fonte n'a pas su résister à la forte tempête du mois d'août.

La banquise à la fin de la saison de fonte n'était pas seulement la moins étendue jamais relevée mais aussi celle présentant le volume le plus faible.

Tous les âges de banquise ont été concernés par le retrait exceptée la glace de 4 ans.

Cette dernière va se transformer en glace de 5 ans mais, malgré cet appoint, l'étendue de glace de 5 ans sera approximativement égale à 20% de sa surface des années 80.

 

0912 arctic age

 

 

coup d'oeil sur la banquise antarctique.

 

 

0912 antarctic index

 

La banquise antarctique a atteint au cours de l'hiver austral un maximum d'extension avec 19.37 Mkm2 en moyenne, légèrement supérieur au précédent record de 2006.

La pente de progression de la banquise antarctique est de 16000 km2/an bien loin de celle de l'Arctique en valeur absolue (-91600km2)

On lira les hypothèses évoquées par le Dr. Sharon Stammerjohn de l' INSTAAR  (Université du Colorado) pour expliquer le comportement pour le moins bizarre de la banquise antarctique dans ce contexte de réchauffement global.

En gros, le réchauffement et le trou d'ozone induisent des vents qui font s'étendre la banquise vers l'extérieur du continent.

Voir Parkinson et Cavalieri 2012

 

 

ENSO

 

Selon  le site australien de météorologie, les températures du Pacifique tropical se sont refroidies alors que l'indice SOI était neutre.

Les modèles prédisent la poursuite de cette neutralité jusqu'à, au moins, la fin de l'hiver boréal.

 

0912 nino 34

 

 

 

 

 

activité solaire

 

0912 ssn

 

"rien de neuf sous le soleil"

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:03

Malgré une activité solaire et une ENSO toujours atones, ce mois d'août 2012 est le plus chaud depuis 1948 selon NCEP.

Plus encore que cette anomalie de température c'est la banquise arctique qui aura le plus retenu l'attention.

En effet, bien avant la période normale du minimum de surface, elle a enfoncé le record de 2007 qu'on croyait imbattable à court terme.

Pratiquement aucune prévision ni aucun modèle ne voyaient un minimum aussi bas aussi tôt.

La banquise arctique a très vraisemblablement franchi un seuil car les réserves de glace pluriannuelle sont fortement entamées et seule une baisse soudaine de l'activité solaire ou une éruption volcanique majeure pourraient inverser la tendance.

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

 

0812 ncep 2 

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.367°C (plus chaud)

HN:     0.410°C    

HS:     0.322°C

 

Ce mois d'août 2012 est le plus chaud jamais estimé par NCEP et la tendance linéaire d'augmentation de la température, pour ce mois, est de 0.22°C/décennie.

 

0812 2 30 ans NCEP

 

La moyenne depuis le début de l'année rattrape celle de la décennie 2000-2010

 

0812 ncep comp 2

 

 

En Europe

 

 

 

température plus élevée que la moyenne sur une bonne partie de l'Europe continentale alors que les précipitations auront été très contrastées.

 

0812 noaa europe

0812 noaa europe précip

anomalie NASA

 

 

0812 2 nasa

 

 

global: 0.56°C (5ème plus chaud)

HN    :  0.65°C

HS    :  0.48°C

 

La NASA mesure une forte anomalie froide sur l'Antarctique alors que NCEP ne voit rien de tel.

 


anomalie NOAA

 

global: 0.62°C (2ème plus chaud)

HN     : 0.69°C

HS     :  0.55°C

 

 

mesures satellitaires

 

0812 rss 2

 

L'absence d'évolution côté ENSO, voire un léger refroidissement des SST de la zone, entraîne une baisse des températures de la basse troposphère tropicale ainsi qu'une stagnation/baisse de la basse troposphère globale.

 


évolution des banquises

 

0812 2 arctic

 

La banquise arctique a battu son record d'extent pour un mois d'août avec 4.72Mkm2 (5.36Mkm2 en 2007) et d'area avec 2.52Mkm2 (3.11Mkm2 en 2007).

Pour l'area, août 2012 bat le record mensuel de septembre 2007 (2.78Mkm2).

 

Bien plus que ces records c'est surtout le volume de glace et la glace pluriannuelle qui inquiètent.

Lorsqu'on examine l'âge de la glace entre mars et août 2012, on s'aperçoit que toutes les âges sont concernés par la fonte.

0812 2 nsidc âge glace

 

Même ce qui constitue l'îlot de résistance de la banquise arctique, à savoir la banquise épaisse au nord du continent américain est maintenant détachée de ce même continent et très diminuée en surface.

Il est bien clair maintenant que la banquise estivale n'a plus que quelques années à vivre contribuant ainsi au réchauffement de la zone et, in fine, au réchauffement global.

 

bien loin de la spirale de la mort de la banquise arctique, la banquise antarctique poursuit, benoîtement, sa faible progression:

 

0812 2 antarctic

 

 

 

ENSO

 

Selon  le site australien de météorologie et pour résumer, l'oscillation Pacifique est neutre à légèrement positive et devrait rester à ces valeurs avant de retrouver des valeurs plus neutres encore vers la fin de 2012.

On ne se dirigerait donc pas vers un épisode Niño, tout juste resterait-on neutre.

 

 

 

activité solaire

 

0812 2 ssn

 

notre étoile familière toujours aussi mémère, le maximum sera vraisemblablement peu élevé.

Partager cet article

Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 09:59

Le 6ème mois de juillet globalement le plus chaud selon NCEP mais très contrasté entre le nord (1er plus chaud), et le sud, seulement 13ème plus chaud.

Les conditions dans le Pacifique tropical évoluent très mollement vers un El Nino prévu très faible par les modèles.

La banquise arctique se dirige vers un record de fonte en septembre (à confirmer), tandis que l'activité solaire se stabilise à des niveaux moyens.

Compte tenu des paramètres ENSO et solaire (les autres étant plus aléatoires) l'année 2012 devrait être une année dans la moyenne des précédentes, sans plus.

 

 

 

 

anomalie de température de surface  selon NCEP

 

 

0812 ncep

 

estimation basée sur les données ci-dessus:

 

 

global: 0.297°C (6ème plus chaud)

HN:       0.471°C (1er plus chaud) 

HS:       0.125°C (13ème plus chaud)

 

évolution lente de la moyenne annuelle vers la moyenne de la décennie précédente.

 

0812 ncep comp

 

 

 

En Europe

 

0812 ncep europe

 

0812 prec

 

 

conditions plutôt fraîches et humides sur une bonne partie nord-ouest alors que le reste de l'Europe, sous influence anticyclonique, subissait des températures plus élevées que la normale.

 

 

 

 

anomalie NASA

 

0812 nasa

 

global:0.47°C (14ème plus chaud)

HN:     0.75°C

HS:     0.19°C

 

 

anomalie NOAA

 

0812 noaa

 

global:0.62°C (4ème plus chaud)

HN:     0.79°C

HS:     0.44°C

 

0812 noaa events


 

mesures satellitaires

 

0712 rss2

 

baisse de la température hors tropiques de 0.21°C dans les deux hémisphères partiellement compensée par une hausse équivalente dans les tropiques marquant probablement les prémisses du Niño 2012.



évolution des banquises

 

0812 arctic

 

 

0812 antarctic

 

 

La banquise arctique se dirige vers un minimum d'area record, à confirmer, comme d'habitude.

 

 

0812 arctic area

 

 

 

ENSO

 

 

0812 nino34

 

 

0812 soi

 

selon  le site australien de météorologie, les paramètres climatiques de la région sont, pour la plupart, orientés dans le sens Niño.

Seul le SOI semble "hésiter".

Les modèles australiens indiquent  qu'on irait vers un El Niño très faible.

 

0812 poama

 

 

 

activité solaire

 

 

stable

 

0812 ssn

Partager cet article

Repost0